Baudouin de Jaer est né à Alost le 9 mars 1962. Il commence le violon dès l’âge de 7 ans dans la classe de Richard Kegelart à l’académie de musique de Waterloo. Durant son enfance il grandit dans la musique classique, principalement dans les oeuvres de Jean-Sébastien Bach, Passions, Cantates et Suites pour violoncelle. Il improvise en famille, compose pour son groupe Hard blow at the soft (piano, guitare, basse, batterie) et à 16 ans écrit sa première composition 12 violons contrebasse et percussions pour les élèves de la classe de violon. La pièce sera créée en 2018 aux Belgium Music Days à Leuven par les étudiants du Conservatoire Royal de Musique de Mons sous la direction de Daniel Gazon. Durant 12 années  il passe ses  temps libres à la campagne dans les fermes, à observer la Nature, ses forces, ses cycles, quelques mouvements de planètes, le tout illustré dans un premier essais de texte quelque peu philosophique Là où le soleil place sa puissance. A 17 ans, il entend un quatuor à cordes de Haydn, le Sacre du Printemps d’Igor Stravinski. Il change de cap et dès 1980 il rentre au Conservatoire Royal de Musique de Liège dirigé par Henri Pousseur. Il y suit les cours d’harmonie, d’analyse, de pédagogie et des cours d’improvisation avec Garet List. Il suit les cours de violon de Leopold Douin à l’académie Gretry puis au Conservatoire de Liège. En 1985 il s’oriente vers la composition musicale en suivant le cours de Frederic Rzewski dont il devient une de ses deux  assistants de 1991 à 1993. Il copie les musiques d’Henri Pousseur en lui partageant ses compositions. L’ouverture d’Henri Pousseur nous offre des rencontres marquantes au Conservatoire citons John Cage, Louis Andriessen, Philippe Herreweghe, Steve Lacy et Vinko Globokar.

 

En 1986 il suit des cours privés avec le compositeur Philippe Boesmans. La force du premier cours est telle qu’elle se prolonge encore aujourd’hui. Pendant une année Baudouin de Jaer suivra les cours de composition de Bruce Mather à l’Université Mc Gill de Montréal. Les compositions de Baudouin de Jaer ont été jouées par les ensembles Synonymes, BESIDES, Arditti, Quadro, Stream, DODEKA, Ear Unit, Musiques Nouvelles, Orchestre de Mulhouse, National Korean Orchestra, Orchestre Philharmonique Royal de Liège, TIMF et Phases Ensembles de Séoul, dans les festivals tels que ARS Musica, Klara, Kunst, Bravo et LOOP de Bruxelles, Musica de Strasbourg, From Berlin wall to DMZ et Changmu International Art Festival de Séoul, Jeonju Sori festival de Jeonju, Klangzeit de Munster. A partir de 1991, Baudouin de Jaer propose, cofonde et coproduit des espaces artistiques de transmissions artistiques ouverts à tous et à toutes avec ou sans connaissances artistiques préalables, Back To Normal à Lièg, le Cirque des sons, la Maison de la création- Centre Culturel de Bruxelles Nord. En 2009 il quitte la direction du centre et garde de ce projet en triptique l’espace itinérant l’Orchestre d’un jour. De 1991 à 2007 il compose quelques musiques pour la danse et le théâtre principalement pour la Cie ECHOINTHEDREAM de Kyung-a Ryu, la Cie Pierre Droulers, et pour le Groupof dirigé par Jacques Delcuvellerie. En 1991 il fait le voyage en Centrafrique avec le groupe AKA MOON et Antoine Prawerman à la rencontre des musiciens pygméees AKA, rencontre qui le conforte dans les fondements naturels du mouvement Back To Normal. En 2007 Kyung-a Ryu et Baudouin de Jaer fondent NOODIK productions, reconnu et soutenu à ce jour par la Fédération Walonnie Bruxelles, outil de productions artistiques en danses et en musiques contemporaines.  En 2010 à la demande de Carine Fol, à cette époque directrice d’ART et MARGES, et de Yves Polliart Baudouin de Jaer trouve la clé qui s’applique à décrypter, à lire et à jouer les musiques présentes dans les 5000 dessins d’Adolf Wölfli. Plusieurs conférence-concerts s’ensuivent, au Luxembourg, en France, en Italie et enCorée du Sud. A cette occasion SUB ROSA édite le CD The Heavelly Ladder qui débutera une longue collaboration avec la maison de disque. En 2012 SUB ROSA sort le CD Baudouin de Jaer Geomungo and Gayageum compositions avec ses premières compositions pour instruments traditionnels coréens. En 2013, SUB ROSA sort le CD CROCUS interprété par Fabian Fiorini, un  essais de composition monodique pour piano. Toujours en 2013 à la demande de Dirk Seghers programmateur chez Recyclart, il monte la Cantate de JS Bach 177 avec 3 solistes malentendants. En 2014 il compose LION DANCE pour le National Korean Orchestra, une composition pour instruments traditionnels coréens et il compose l’ACTE I de l’ opéra de chambre LA FORET, LE DESERT, L’ARGENT opéra de chambre en 3 ACTES  sur une livret de l’écrivain metteur en scène et scénographe toulousien Stéphane Arcas. L’ACTE I sera donné au Théâtre de la Balsamine de Bruxelles par l’Ensemble BESIDES sous direction du chef Martijn Dendievel avec en soliste la commédienne Cécile Chèvre, le ténor Partrick Kabungo et la mezzo soprano Pauline Claes et les ACTES II et III compose l’année suivante. Il compose L’Harfang des neiges, pour une foramtion  réduite de l’orchestre Symphonique de Mulhouse, sous la direction Quentin Hidley et Ivresse de Lune pour l’Ensemble Musique Nouvelles, Pauline Claes Mezzo soprano, sous la direction Jean-Paul Dessy. En 2015 il achève la rédaction de Lucy, essais-récit-fiction, non publié, et se lance dans un second récit De part en part, et dans un recueil de formes ouvertes de compositeurs belges, The Real Book Belgium VOL I.  La tâche étant de taille,  il propose une collaboration à la Fédération des Jeunesses Musicales qui rassemble les partitions, les édite et les diffuse. En 2016, à la demande de BOZAR il structure des idées pour Cities of diversities, pour 16 choeurs internatianaux résidents en Belgique et les solistes VOICES 8 de Londres, sous la direction  Martijn Dendievel. Martijn Dendievel et Baudouin de Jaer ensemble rencontrent les choeurs et réfléchissent à la meilleure façon de monter l’oeuvre collective. Cette année là, SUB ROSA sort le double CD Lucy OPRL and Back To Normal June 91 et en 2017 le CD Baudouin de Jaer Geomungo compositions VOL II. L’hivers 2017-2018 il compose 5 morceaux pour un nouveau projet de sextet ( basse, clavier, drums, trompette, saxo soprano et mezzo soprano)  et compose pour les percussions de Treffort de Bourg-en Bresse Je suis la femme du soldat Shue Lee. Ars Musica lui commande RUMORINATURA pour l’ensemble DODEKA,un violon à clous et un fer-à-repasserophone solistes.  Il poursuit le travail de nouvelles compositions pour geomungo solo en vue d’un CD VOL III qui sortira en 2024.  Une version pour 8 voix de femmes  de Cities of diversities, est créé fin 2018 à Annecy par les 8 voix solistes de Résonance Contemporaine de Bourg-en-bresse. Toujours en 2018 NOODIK productions qui a déjà sorti le double CD Huit sonates curieuses pour violon seul avec sourdine édite le double CD de son quartet KOBA (Rock Baroque) ACQUA FORMAT D’ARTE ? reprenant un enregistrement de 1991 et de 2011. 

© 2020 Baudouin de Jaer
Webdesign by Martijn Dendievel